Habit de Morey Talmor : encourager les comportements en changeant de regard sur les médicaments

Voilà le genre de démarche qui me plait.

L’objet de cette approche a beau être un brin scabreux, il part d’une bonne intention : la santé.

L’étudiant Morey Talmor s’est amusé à détourner les codes de la cosmétique de luxe pour designer une gamme de produit de rehab baptisée Habit.

Une jolie illustration de vision décalée, invitant à considérer un objet autrement (cf. ces deux exemples).

Transformer les produits de rehab (au look médical nous rappelant à notre faute) en objets esthétiques participe de l’acceptation de sa condition, de la progression de son estime personnelle et sa guérison. La désintoxication est un comportement louable, autant l’encourager par un dispositif plaisant.

On aime aussi le nom choisi qui a l’élégance de supprimer le RE de rehab, synonyme d’échec.

Faire changer de regard sur un objet est une technique éprouvée mais efficace, souvent synonyme de créativité (on pense aux bouteilles d’eau d’Yves Behar ou aux écouteurs blancs d’iPod)

A ce titre, je vous invite à consacrer une heure à cette conférence de Luc de Brabandere ou parcourir ce document très opérationnel aidant à porter un regard neuf sur des objets triviaux.

Source

After hours athletes

Un peu décalé par rapport à ce que la marque fait sur l’athlétisme et l’équipe de Jamaïque, One Day One Goal* ou le FuseProject** de l’omniprésent Yves Behar mais ce travail vaut bien une conversation.

After Hours Athlete est une idée de communication adressant un domaine peu préempté par les équipementiers : les sports du samedi soir. Fléchettes, cacahouètes, flipper, danse, billard, ping-pong, bowling, karaoké…

Lire la suite « After hours athletes »

Perception is reality : l’eau du robinet

Vu sur le blog du story-telling, un cas de design emblématique.

La grande agglomération de Lyon vient de lancer une carafe d’eau pensée pour accueillir l’eau du robinet.

Un exemple typique de la capacité du design à modifier la perception d’un objet (en l’occurrence, une commodité tout ce qu’il y a de plus ordinaire, article enrichi du cas de la Grenade aux USA via la marque POM) en vue de transformer l’eau en marque.

Une situation déjà vue dans le cas des Shreddies, une céréale canadienne dont la côte de popularité a augmenté grâce à un petit tour de passe-passe dont la publicité a le secret.

Même mécanique pour la boîte à chaussures responsable de Puma dessinée par Yves Béhar :

10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #2

1. Le système d’indexation adopté par tous les centres de documentation et bibliothèques du monde (accessoirement, le proto-ancêtre de Google) est né en Belgique, à Mons. Le Mundaneum rêvait en outre d’une société utopique articulée autour de l’accès au savoir, préfigurant au passage les bases de l’ONU. Rien que ça.

2. Le style Rahan revient en force. Certains parents fortunés s’amusent à transformer les dents de lait de leurs enfants en pendentifs dorés : les knockouts… C’est dégueulôsse.

3. Johnny a adapté Hamlet en opéra rock. Hamlet Hallyday a failli lui coûter sa carrière. Réservé aux puristes. Merci à Louis des Coqs en Pâtes pour la découverte.

Lire la suite « 10 choses que je ne savais pas la semaine dernière #2 »